SENSIBILISATION DES FEMMES DU CHABLAIS AU DEPISTAGE MAMMAIRE

Après avoir obtenu, grâce à la collaboration de tous les chablaisiens,  l’installation d’un mammographe numérique avec tomosynthèse et mammotome  aux Hôpitaux du Léman,  l’association « Seins Léman Avenir » poursuit son objectif d’améliorer la prise en charge précoce des cancers du sein féminins.

Seins Léman Avenir  a l’intention de sensibiliser les chablaisiennes à la pratique du dépistage du cancer du sein.

Le cancer du sein est une maladie qui affecte au cours de sa vie une patiente sur huit en Europe . C’est le plus fréquent des cancers féminins avec  53.000 patientes concernées en France en 2011 et 11.000 décès.

Cette maladie peut être vaincue par un diagnostic et un traitement précoce.  Il existe un test de dépistage  qui est la pratique d’une mammographie tous les deux  ans dans la population cible qui constitue les femmes de 50 à 74 ans.

En 2004, il a été institué dans le cadre du plan cancer un dépistage national organisé. Ce dépistage national est organisé par un Réseau départemental du Conseil Général  qui adresse une convocation à chaque patiente âgée de 50 à 74 ans inclus à condition qu’elle soit inscrite sur les listes de la Sécurité Sociale. La femme concernée peut contacter le radiologue de son choix publique ou privé. Chaque mammographie va bénéficier d’une double lecture par un second radiologue. Les résultats du dépistage sont évalués chaque année.

Le Chablais français  compte 135.933 habitants . La participation  actuelle a été évaluée à 60% des femmes concernées. Hors pour que le dépistage soit efficace (diminue la mortalité des cancers  du sein), il faut un taux de participation de plus de 70% des femmes convoquées. La démonstration de l’efficacité du dépistage organisé a été faite par plus de 150 articles scientifiques de la littérature mondiale. Quelques articles peu nombreux ont contesté  cette efficacité en mettant en évidence  un bénéfice moins élevé , en soulignant l’existence de faux positifs  de l’ordre de 10% avec un risque de  traitement inapproprié de lésions  peu évolutives.

Les femmes du Chablais  qui échappent au dépistage organisé national sont celles qui refusent soit par défaut d’information, soit par anxiété injustifiée, soit par défaut de convocation. Il en est ainsi des femmes frontalières  non assurées à la Sécurité Sociale  ou inscrites à une assurance privée qui ne les prend pas en charge pour ce dépistage. Elles ne reçoivent aucune convocation. Enfin il y a celles qui refusent  par crainte d’une découverte d’une pathologie qu’elles redoutent ou qui à tort s’estiment  sures de pouvoir elles-mêmes  découvrir le cancer du sein à un stade précoce en faisant du dépistage individuel.

Un gros effort doit être fait pour que la population chablaisienne bénéficie d’une réduction de la mortalité de cette maladie qui n’est pas inéluctable.

L’association « Seins Léman Avenir » a donc lancé une campagne d’information. Elle a demandé l’aide de tous pour réaliser cette campagne de sensibilisation des femmes du Chablais.

Seins Léman Avenir a rencontré le Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Chablais (SIAC)  (Président Jean-Pierre FILLON) et le Conseiller Régional Jean-Paul MOILLE pour obtenir  un Contrat de Développement Durable Rhône-Alpes (CDDRA) auprès du Président de la Région Jean-Jack QUEYRANNE.

L’action comportera  une campagne de presse, des affiches , des flyers et  des DVD seront réalisés et distribués dans les cabinets médicaux pour informer la population, un site web sera créé.

Les clubs services ( Rotary Thonon- Léman et Evian-Thonon,  2 Lions Club, Soroptimist, Kiwanis, Inner Wheel) ont organisé une manifestation  interclubs le 21 septembre 2013 au Palais des Festivités d’Evian.

Seins Léman Avenir va organiser 2 spectacles – conférences par an pendant 3 ans  dans les principales communes du Chablais pour poursuivre cette sensibilisation. Thonon , Morzine ont été les deux communes concernées cette année 2014.

La Société Médicale du Chablais qui regroupe les médecins, le réseau territorial Oncoléman  seront invités à nous aider.

Enfin des lettres personnalisées seront adressées aux patientes convoquées qui n’auront pas répondu à l’invitation. De nouvelles explications leur seront fournies pour les inciter  à une participation volontaire aux campagnes de dépistage. Des rencontres débats leur seront plus particulièrement organisées.

 

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.