Le cancer du sein est-il le seul cancer dépistable chez la femme ?

Le cancer du sein est le cancer féminin le plus fréquent. Il est accessible au dépistage mammographique (en France une mammographie tous les deux ans à partir de 50 ans et jusqu’à 75 ans). D’autres cancers sont accessibles à un dépistage chez la femme. Les cancers de l’ intestin (colon et rectum) peuvent bénéficier de l’Hemocult* qui dépiste la présence de sang sur les selles (un test par an après 50 ans). Les cancers du col sont dépistés par le frottis (un frottis tous les 3 ans de 25 à 65 ans) . Certains pays conseillent  un an après le premier rapport, et fréquence annuelle si notion d’une dyplasie modérée ou sévère,  poursuivi au – delà de 65 ans chez les femmes antérieurement non dépistées (et les cancers du col peuvent être prévenus par la vaccination des filles à partir de 11 ans).

Les cancers du poumon ne sont pas accessibles au dépistage systématique. Les cancers de l’endomètre (par échographie vaginale avec mesure de l’épaisseur de l’endomètre) et les cancers de l’ovaire (par échographie vaginale) ne peuvent bénéficier d’un dépistage systématique. Seules des femmes à très haut risque seront soumises à un diagnostic précoce. Une importante étude randomisée sur le dépistage des cancers ovariens n’a pas abouti à un bénéfice pour les femmes sans facteur de risque.

Une évolution ultérieure est toujours possible. Les tests vont évoluer. Il faut attendre les preuves de leur intérêt avant de les adopter …

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.