Hérédité et cancer du sein

Dans la plupart des cas le cancer du sein survient sans notion d’un autre cancer dans la famille de la patiente.

L’existence d’un cancer chez un membre éloigné de la famille, survenu à un âge avancé constitue un facteur de risque faible. Ex: « ma grand-mère a eu un cancer du sein à 80 ans… ». On a la notion d’un cancer « familial ».

A l’inverse l’existence, dans moins de 5 à 10% des cas ,  de plusieurs membres de la famille, en lignée directe,  mère, soeur, fille, tantes qui ont été atteintes à un âge précoce entre 20 et avant 40 ans. Cela évoque un vrai risque « héréditaire ».

Cette situation méritera une consultation génétique auprès d’un spécialiste qui établira un arbre généalogique familial et recherchera s’ il le juge utile par prélèvement sanguin une mutation d’un gène transmis dans la famille (mutation « Breast Cancer » 1 ou 2 ou BrCa 1 ou BrCa 2).

Ces femmes présentent un risque accru de cancer du sein et de l’ovaire au cours de leur vie.

A ce sujet la découverte d’un cancer du sein chez un homme devra  faire rechercher chez lui une mutation génique (Breast Cancer 2 ou BRCa2). Un risque de cancer de prostate est accru chez ces hommes porteurs de la mutation

Cette situation à  risque élevé d’avoir un cancer du sein au cours de la vie  justifie chez la patiente concernée une surveillance (clinique, IRM, mammographique, échographie) voire des interventions préventives, après confirmation génétique.

Dans le Chablais, nous bénéficions d’une consultation génétique auprès de Mme le Pr Dominique LEROUX qui appartient au CHU de Grenoble  et vient consulter tous les mois à Thonon aux Hôpitaux du Léman.

Pour prendre rendez-vous  tél 0476768467, en précisant que vous demandez une consultation à Thonon auprès du Pr Leroux.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.