dictionnaire sénologique

Alvéole : siège de la production de lait déversé dans les canaux lactifères ou galactophores.

Ambulatoire : sans hospitalisation prolongée.

Analgésie : procédé de suppression de la douleur.

Anesthésie : procédé supprimant la douleur. L’anesthésie peut être générale , locale ou régionale.

Angiomammographie : examen de mammographie complété d’une injection d’un produit de contraste pour mieux caractériser certaines anomalies.

Aréole : zône circulaire recouverte d’une muqueuse rose pâle. Zone hypersensible et où débouchent de petites glandes lui donnant un aspect velouté.

Biopsie : prélevement de tissu permettant une analyse des anomalies de l’architecture tissulaire (dont fait partie le cancer).

Cancer in situ ou carcinome in situ : lésion pré-cancéreuse qui n’est pas un cancer et dont le traitement (si la lésion est localisée, ablation de la lésion et radiothérapie ou si la lésion est diffuse dans la glande, mastectomie uni ou  bilatérale avec ganglion sentinelle, suivie de reconstruction) va guérir à 100% la malade.

Cancer invasif ou cancer : lésion caractérisée par un franchissement par une ou plusieurs cellules cancéreuses de la membrane où s’implante les cellules. Cette lésion expose la patiente qui en est porteuse à un risque de récidive locale ou à distance (métastases). Le traitement précoce et efficace local (chirurgie ou radiothérapie, régional (chirurgie ou radiothérapie) ou général (hormonothérapie, immunothérapie, ou  chimiothérapie)  peut éviter cette évolution dans la majorité des cas.

Chimiothérapie : molécules qui traitent le cancer. Une chimiothérapie fait gagner 20% de survie à 5 ans aux femmes qui en ont besoin.

Cytologie : étude des cellules qui peuvent avoir une morphologie évoquant un cancer (noyau hypertrophique ou en cours de multiplication). Ne peut à elle seule affirmer un cancer qui doit être un diagnostic tissulaire (histologique) d’anomalie architecturale). Utile pour vider les kystes (image ayant l’aspect de tumeur mais emplie de liquide).

Echographie : enregistrement des différences de densité par ultra-sons (cf plus loin).

Galactophore : canaux  transporteurs de lait ou canaux lactifères. Disposés en réseau, ils vont des alvéoles au mammelon au centre de l’aréole. Leur disposition arborescente est calquée sur un aspect en grappes de raisin.

Hormonothérapie : tout procédé de traitement modifiant les hormones. Elles favorisent la multiplication des cellules cancéreuses sensibles aux hormones. L’hormonothérapie peut être suppressive (ex : ovariectomie ou ablation des ovaires ou antihormones bloquant leur action ) ou additive (adjonction d’hormones favorables à l’arrêt d’un mécanisme hormonal stimulant).

Immunothérapie : anticorps ciblés qui détruisent les cellules cancéreuses porteuses de l’antigène.

IRM : Imagerie par Résonance Magnétique. Procédé d’imagerie obtenue  par soumission à un champ magnétique puissant sans aucune irradiation. Particulièrement adapté aux femmes devant être soumise à une surveillance rapprochée car ne produisant aucun risque d’irradiation. En complément des images obtenues par d’autre procédé. On lui reproche sa trop grande sensibilité avec possibilité de fausses images.

Macrobiopsie : prélèvement millimétrique d’une carotte de tissu. Peut être faite chirurgicalement sous anesthésie locale ou générale avec hospitalisation ou par « mammotome » , avec repérage par imagerie sous anesthésie locale .

Mammelon : zone de l’aréole, surélevée hypersensible érectile (cette fonction est appelée télotisme) au sommet du dôme mammaire centre de l’aréole où débouche les grand canaux lactifères issue terminale des canaux galactophores.

Mammographe : appareil obtenant des images du sein à partir de rayons X. Il peut être lecture argentique ou à lecture numérique

Mammographie : images du sein de face et de ¾ imprimée sur papier  ou sur cliché argentique.

Mammotome : nom commercial (comme frigidaire pour réfrigérateur) de la macrobiopsie aspirative dirigée.

Microbiopsie : prélèvement minime d’une carotte de tissu.

Pathologie mammaire : ensemble des affections bénignes ou malignes des seins.

Ultra-sons : procédé d’imagerie utilisant les ondes sonores  (comme le radar). Sans inconvénient autre que sa capacité de provoquer de fausses images (trop sensible). Utile pour différencier une lésion solide (tumeur bénigne ou maligne) ou liquide (kyste).

Sein : glande cutanée superficielle symétrique au triple symbole de la féminité (caractére sexuel secondaire développé chez la femelle des mammifères), de la sexualité (fonction érotique) et de la maternité (fonction de produire  et de distribuer le lait du petit).

Tomosynthèse: procédé moderne d’imagerie réalisant des coupes millimétriques qui sont additionnées pour donner une image habituelle en 2 dimensions (2D). Chaque coupe peut être lue et étudiée séparément ce qui augmente la sensibilité de la lecture des mammographies. La localisation de la lésion est améliorée en 3 dimensions (3D).

Tumorothèque: lieu de conservation d’un fragment tumoral congelé permettant une analyse complète des éléments constitutifs qui permettra une étude du génome et du protéome des cellules tumorales et leur valeur pronostique.