douleurs et dépistage

La mammographie reste le meilleur moyen de dépistage. Prendre en considération la douleur provoquée est un devoir des professionnels pour que le dépistage soit mieux accepté…
Morris N1
When health means suffering: mammograms, pain and compassionate care.
Eur J Cancer Care (Engl). 2014 Dec 17.

La douleur provoquée par la mammographie varie de 1 à 77%. Parmi ces femmes douloureuses de 11 à 46% ne referont pas la mammographie de dépistage

Proposition récente contre la douleur provoquée et redoutée au cours des mammographies : un comprimé de Dafalgan* 1h 30 avant l’examen