prévention du cancer du sein

Comme pour tous les cancers il faut éviter le tabac et l’alcool

La prévention des cancers du sein  est un sujet difficile.

Il n’y a pas actuellement de prévention connue efficace et absolue de cette maladie dont nous ne connaissons pas la cause. De plus en plus on recherche une prévention…Actuellement, même avec une bonne hygiène de vie le cancer du sein survient.

Certaines pistes sont cependant connues:

LES HORMONES:

Faire les bébés à un jeune âge et allaiter longtemps  diminueraient les cancers du sein préménopausiques

L’emploi inconsidéré, trop précoce, en quantité anormale et déséquilibrée ou prolongée d’hormones estrogènes ou progestatifs a été citée.

La pilule contraceptive utilisée à un âge pas trop précoce, aux doses minimales, ne doit pas être considérée comme un facteur  contrindiquant l’utilisation des pilules contraceptives. Le bénéfice -risque est en faveur de leur utilisation.

Les traitements de la ménopause après l’étude WHI ont été accusés. L’étude critique de cette étude a atténué la responsabilité du traitement surtout si le traitement hormonal n’est pas systématique, à doses faibles et pour une durée limitée chez des femmes symptomatiques de carence.

Les hormones dans l’alimentation, dans l’eau ou en crème cosmétique par voie percutanée (certains anti-rides) peuvent comporter un risque d’imprégnation ignorée à doses non évaluées.

LES CALORIES

L’obésité est source d’un excès hormonal endogène à risque. Le tissu graisseux excédentaire  transforme les androgènes en estrogènes par une enzyme aromatase .

Les japonaises, à faible risque constitutionnel de cancer du sein, lorsqu’elles émigrent aux USA ont à la deuxième génération, le risque élevé des femmes américaines de souche. L’excédent calorique  serait la cause reconnue de cette élévation de l’incidence des cancers du sein  à la 2° génération.

LA SEDENTARITE

L’excès calorique, provoqué par l’absence d’exercice physique peut majorer le risque d’obésité. Le risque de rechute a été évalué. Le rôle promotionnel est plus difficile à démontrer

LES PRODUITS CHIMIQUES

Une étude américaine récente a  identifié sept produits dont il faudrait éviter l’exposition:

-les émanations d’essence ou de gasoil et les gaz d’échappement des véhicules

-les émanation d’aliments carbonisés (barbecue), une hotte serait utile.

– les gaz émis par les meubles (canapés , fauteuils…)  contenant de la mousse de polyuréthane ou traités avec des ignifuges.

– les tapis et autres tissus d’ameublement traités pour résister aux taches

– le perchloroéthylène ou d’autres solvants utilisés par les teinturiers

–  l’eau non filtrée par un filtre à charbon avant d’être consommée.

– les substances chimiques contenues dans la poussière de l’habitation,(un aspirateur doté d’un filtre HEPA à particules pourrait prévenir leur effet)  et sur les  chaussures (à retirer avant  l’entrée de la maison).

les vaccins sont en cours d’étude (cf chapitre correspondant)